The Vampire Diaries



 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Elena, we need to talk.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stefan Salvatore

avatar

Localisation : Mystic Falls

Feuille de personnage
Espèce: Vampire
Code relations:
Relations:

MessageSujet: Elena, we need to talk.   Lun 25 Fév - 21:12



Stefan & Elena

« Elena, we need to talk.. »


Je n’avais pas dormi de la nuit. Je n’avais pas arrêté de penser à elle, j’avais essayé de me concentrer sur autre chose, mais impossible. Elle hantait mes pensées, elle était toujours dans ma tête. Elle me torturait. Elle faisait partie de moi. Comment aurais-je pu l’oublier ou même passer à autre chose ? En étais-je capable ? J’avais toujours été là pour elle, j’étais le bon frère, j’étais celui qu’il lui fallait, celui qui l’avait toujours aidé et soutenu. Et voilà qu’elle était avec Damon, persuadée d’être amoureuse de lui, d’avoir des réels sentiments pour lui mais ça ne pouvait pas être ça. Elle était juste aveuglée par ce foutu lien qui la raccrochait à lui. Comment aurait-elle pu aimer Damon après tout ce qu’il avait fait. Il était tout ce qu’elle détestait. Voilà, encore une nuit blanche à cause d’elle.
Ça ne pouvait pas continuer ainsi, je ne pouvais pas continuer ainsi. Rebekah avait peut-être raison, peut-être était-il temps de passer à autre chose, de faire une croix sur mon passé et de l’oublier. Je ne pensais pas pouvoir le faire, pouvoir oublier celle que j’aimais par-dessus tout. Mais il était peut-être temps pour moi d’avancer, d’aller de l’avant… Je n’en avais pas envie, j’étais si bien avec elle.
J’en avais assez de me retourner dans mon lit sans arriver à dormir alors je me levais et m’habillais. Je décidais d’aller faire un tour. A force de marcher dans le noir et l’esprit ailleurs, je perdis la notion du temps. Je ne sais pas depuis combien de temps je marchais mais ça me faisait du bien. Mon esprit était vide et l’air frais m’aidait à me sentir mieux. Puis d’un coup, je m’arrêtais et relevais la tête. Je me trouvais sur le palier, devant la maison d’Elena. Mon esprit avait laissé mes pieds me guider et voilà où j’étais arrivé.
Je me fis un débat mental d’au moins dix minutes pour savoir si oui ou non j’allais sonner. Je décidais alors de partir et d’abandonner, du moins pour aujourd’hui. Mais au moment où je commençais à partir, j’entendis la porte s’ouvrir et me retournais à toute vitesse. Elle était là, devant moi. Je la fixais, bouleversé. Elle était magnifique, comme toujours. Je restais là, sans voix. Je ne sais pas combien de temps je restais à la fixer bouche-bé, mais il m’était impossible de réagir. Je ne savais pas quoi faire, je ne savais pas quoi lui dire. Mais je me lançais, malgré moi :
« Bonsoir Elena. Il faut qu’on parle »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elena Gilbert
Admin
avatar

Date de naissance : 22/06/1992
Localisation : Mystic Falls

Feuille de personnage
Espèce: Vampire
Code relations:
Relations:

MessageSujet: Re: Elena, we need to talk.   Mar 26 Fév - 18:12

J’avais passé la moitié de la soirée avec Matt et Jerémy, bien entendu Jérémy était resté sur le canapé à jouer à la console, après tout c’était autant bien pour moi de le savoir chez nous en sécurité, et surtout qu’il n’ait plus envie de me prendre comme proie. Je savais aussi que le fait que Matt soit là, faisait en sorte de le ramener un peu plus à son ancienne vie d’humain, il ne fallait surtout pas qu’il perde ses amis, et Matt avait toujours été là pour nous, je le soupçonnais même d’avoir encore des sentiments pour moi, c’était même certain comme j’avais été son premier amour. Je décidais ensuite de les laisser tranquille et d’aller dans ma chambre après une bonne douche, je m’allongeais sur mon lit en tirant les draps et m’insérant dans la couette. Puis au bout de quelque minute, je me rendais compte que je n’arrivais pas à fermer l’œil j’étais trop préoccupé par ces dernières révélations que j’avais avouée à voix haute à Stefan sous la contrainte de Rebekah. C’est vrai que dans l’histoire je pensais beaucoup à cela mais si c’était à cause de ce lien, et si Stefan et Caroline, enfin tout le monde avait raison, si je n’avais d’yeux pour Damon à cause de cette transformation. Enfin je ne savais pas trop quoi dire, je savais très bien qu’étant humaine mes sentiments n’avaient pas été contrôlés que j’avais choisis moi-même un jour de septembre de voir ce charmant fessier masculin dans le bureau des admissions, ou dans mes cours, peut être une coïncidence, enfin s’en été une comme je l’avais intriguée vis-à-vis de mon physique mais comme le disait Stefan, je n’étais pas Katherine et j’étais loin de l’être. Stefan avait été mon vrai premier amour, Matt était comment dire mon amoureux d’enfance, alors qu’avec Stefan j’avais découvert le vrai grand amour avec un grand A. J’avais surtout appris à devenir une femme à ses côtés, il avait tant de fois voulus me mettre de côtés surtout quand j’avais appris qui il été mais je l’avais accepté comme il été. Alors que lui de son côté maintenant que je n’étais plus si fragile, il avait pris des distance avec moi il n’était plus le même, peut être que cela m’a rapproché de Damon en fait, peut être que si Stefan m’acceptais comme j’étais cela ne se passerait pas comme ça. Et pourquoi je parle de lui encore, sa fait au moins deux semaines que je ne l’ai pas vu que j’ai dévoilé mais sentiments à Damon et il y a toujours Stefan c’est bien un signe. Je décidais ensuite de la colère, d’aller faire un tour dehors tranquille pour m’apaiser l’esprit et me dire que tout irais bien, que Stefan allait bien et que je le verrais bientôt, quelque part il me manquait, et je n’arrivais pas à m’enlever nos moments de ma tête. Je descendais les escaliers avant d’aller m’adresser aux garçons, leurs disant que j’allais me balader, quand j'ai attrapé la porte d’entrée pour sortir et que je me retrouvais sur le pallier, je vis en face de moi, la personne que j’avais le plus envie de voir à cet instant précis, quelqu’un qui avait toujours été là pour moi.

« Bonsoir Elena. Il faut qu’on parle »

- Stefan...

Je suis rester sans voix en le voyant et lâchait son nom dans un soupir. Je lui fis signe de rentrer à l’intérieur sans faire de bruit afin d’aller à l’étage pour être plus tranquille mais surtout pour ne pas que les garçons nous entende et vienne écouter à la porte ce que nous avions à ce dire, car il risquait d’y avoir du déballage pour ce soir. Je mettais mon doigts sur la bouche lui faisant signe chutt et lui disait de me retrouver à a chambre, je me dirigeais ensuite au salon regardant les garçons.

- Bon bah finalement je vais rester ici, je suis fatiguée.

- Ok Elena, répondit les deux en cœurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mystic-love.forumgratuit.org
Stefan Salvatore

avatar

Localisation : Mystic Falls

Feuille de personnage
Espèce: Vampire
Code relations:
Relations:

MessageSujet: Re: Elena, we need to talk.   Mer 27 Fév - 11:54



Stefan & Elena

« Elena, we need to talk.. »


Lorsqu’elle ouvrit la porte, elle me regarda stupéfaite. Au début elle ne bougea pas, je crus même, un instant, qu’elle allait refermer la porte et me planter là. Elle paraissait déroutée, autant que moi je suppose.
« Stefan… » lâcha-t-elle dans un soupir.
L’entendre prononcer mon prénom fit battre mon cœur, il y avait tant de douceur dans sa voix, tant de tendresse. Elle avait prononcé mon prénom des centaines de fois, et à chaque fois cela me transportait, mais là c’était différent. C’était comme si je l’aimais pour la première fois. Cette sensation était indescriptible. C’était peut-être dû au fait que nous ne nous étions pas vus depuis deux semaines. Deux semaines sans la voir, sans lui parler. Cela m’avait parût un siècle.
Je pouvais faire semblant devant les autres, au fond de moi je savais que je l’aimais encore. Et je ne pouvais pas croire qu’elle ne m’aimait plus.
Elle me fit signe d’entrer sans faire de bruit et de monter à l’étage. Je m’exécutais sans faire d’histoire et l’attendait en haut des escaliers. Je l’entendis dire aux garçons qui étaient dans le salon qu’elle restait ici en fin de compte. Je reconnus l’odeur de Jeremy, sa présence de chasseur. Et lorsqu’ils lui répondirent, je pus reconnaître la voix de Matt. En temps normal je serai monté et me serait directement dirigé dans sa chambre et assis sur son lit en l’attendant, mais là c’était différent. Tout était différent, comme si quelque chose entre nous avait été brisé, comme si j’étais un étranger dans cette maison. C’était sûrement dû à la fois où Rebekah nous avait tous séquestrés dans le lycée et qu’elle avait contraint Elena de m’avouer qu’elle ne m’aimait plus et qu’elle était désormais amoureuse de Damon. Cette révélation m’avait tué. Ce jour-là, elle m’avait brisé en une infinité de petits morceaux. J’avais voulu partir, tout cassé autour de moi, mettre le feu à la ville entière, mais je ne pouvais pas bougé, car j’étais contraint à rester assis et à l’écouter me briser le cœur en avouant ses sentiments pour mon frère. Cependant je n’en voulais pas à Rebekah, même si elle avait voulu nous blesser, au moins grâce à elle, les choses étaient claires, je connaissais la vérité, les pensées d’Elena. Pourtant j’ai souhaité que Rebekah efface de ma mémoire tous nos souvenirs, et depuis je le souhaite tous les jours.
Elle passa devant moi et se dirigea vers sa chambre, je la suivis et elle referma la porte derrière nous. Me retrouver ici fit remonter une vague de souvenirs, je me sentais mal. Je repensais à tous nos moments, ces soirées que nous avions passés rien que tous les deux à rire, à parler, à dormir. Je me rappelais chaque seconde passée avec elle, ici. La réalité me rattrapait de jours en jours. Pourtant je constatais qu’elle n’avait pas enlevé nos photos de ses murs, ni de son miroir. Cela me mit du baume au cœur. Peut-être tenait-elle encore à moi ? Mais c’était impossible, encore une fois je me voilais la face, elle m’avait regardé dans les yeux et m’avait avoué qu’elle était amoureuse de mon frère. Je me demandais si elle était venue là avec Damon aussi, cette pensée me fit atrocement mal. Je fermais les yeux quelques secondes pour ne pas craquer, et pour oublier tout ça, au moins le temps de parler avec elle. Lorsque je rouvris les yeux, je me mordis la lèvre malgré moi et attendis, ne sachant pas quoi dire. Puis une fois encore, je me lançais :
« Elena que s'est-il passé, que nous est-il arrivé ? » articulais-je dans un soupir en baissant la tête.
Je ne sais pas si je m’adressais à elle ou si c’était une réflexion pour moi-même. Je relevais la tête et évitais son regard. Je fixais une photo d’elle, de Bonnie et de Caroline accrochée sur son mur.


Dernière édition par Stefan Salvatore le Dim 3 Mar - 17:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elena Gilbert
Admin
avatar

Date de naissance : 22/06/1992
Localisation : Mystic Falls

Feuille de personnage
Espèce: Vampire
Code relations:
Relations:

MessageSujet: Re: Elena, we need to talk.   Mer 27 Fév - 18:48

Je ne savais pas trop comment réagir suite à ce qu’il venait de dire car il est vrai que ces derniers temps où je n’avais pas eu l’occasion de le voir j’avais également beaucoup réfléchi, me demandant comment lui et moi avions pu en arriver là avec tout ce qu’il s’était passé entre nous. Il faut dire aussi que Stefan avait été le potentiel, enfin disons-le, L’amour de ma vie, c’est avec lui que j’avais appris le sens du mot amour, mais surtout passé du statut adolescente à petite femme car oui, Stefan était le premier avec qui j’avais osée franchir le pas, le seul en qui j’avais vraiment confiance pour faire cela, plus j’y pensait et plus je me donnais à lui, il est vrai que j’étais particulièrement émotive en ce moment et du coup, si j’avais pu je lui aurait sautée déjà au coup, mais là n’était pas la question je l’avais déçu et je m’en voulait terriblement, quelque part je me disait aussi que ce n’était pas moi ce jour-là qui parlait mais ce foutu lien, certes j’avais des sentiments pour Damon avant de devenir une vampire, mais pourquoi tous ces sentiments pour Stefan aurait dû partir, peut être que je ne m’étais pas battu pour cela, comme lui lorsqu’il été devenu un boucher et qu’il avait dû se battre pour son humanité, peut être que je devais en faire autant pour redevenir la Elena que j’étais. Celle qui voulait passé une journée humaine sans vampire et sans le mot D., je me rappelle de ce jour comme ci c’était hier, d’ailleurs à la fin de cette journée remplit de D., Stefan été venu me chercher chez moi et m’avait emmener sur la grande roue, nous étions rien que lui et moi. Même si j’avais aussi des souvenirs avec Damon, ça n’avait jamais été pareil.

Je le vis regarder mon lit avec dégouts, peut-être s’imaginait-il que j’avais fait des choses ici avec son frère, ce qui n’était pas le cas du tout, il n’y avait eu qu’une fois avec Damon, une fois que si cela se trouve tellement il le voulait que je ne m’étais pas contrôlé qui sait, tu dois te battre Elena, pour tes vrais valeurs et pour tout, c’est ce que je me disais sans cesse dans ma tête ces derniers temps.

« Assis-toi, de toute façon, c’est le seul endroit où nous pouvions être tranquille, toi et moi. Tu te souviens… Personne d’autre rien que toi et moi… »

Je le regardais dans les yeux avec un petit sourire, tendre et doux, je ne sais pas pourquoi mais de le voir me faisais chaud au cœur comme si j’avais besoin de sa présence, chose que je ressentais d’habitude avec Damon. D’une manière je me rassurais en disant cela mais ça me faisait beaucoup de bien aussi, car oui il n’y avait eu que Stefan, et les sentiments que j’avais éprouvés en tant qu’humaine avait été bien réels au moins.

« Peut-être que je dois me battre, pour ce que je veux le plus, peut être que tu devrais te battre plus aussi et ne pas baisser les bras, et peut être que tu devrais avoir confiance en ce que je suis devenu, et non le jouet cassé que j’ai l’impression d’être à tes yeux, Stefan... »

J’étais sincère dans ce que je venais de dire car oui j’avais encore des sentiments pour lui et je le savais au plus profond de moi, il s’agissait juste de pouvoir les faires sortir de là, peut être que j’y arriverais seule à force de détermination mais peut être que je devais être aidée pour y arriver plus vite, enfin c’est ce que je me disais, Stefan avait toujours été là pour m’aider et me conseiller alors que Damon, il fallait agir et ne pas réfléchir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mystic-love.forumgratuit.org
Stefan Salvatore

avatar

Localisation : Mystic Falls

Feuille de personnage
Espèce: Vampire
Code relations:
Relations:

MessageSujet: Re: Elena, we need to talk.   Dim 3 Mar - 17:59



Stefan & Elena

« Elena, we need to talk.. »


« Assis-toi, de toute façon c’est le seul endroit où nous pouvions être tranquille toi et moi. Tu te souviens.. Personne d’autre, rien que toi et moi.. »
Elle m’invita à aller m’assoir sur le lit mais je refusais d’un mouvement de tête poli. Elle me demandait si je me souvenais. Bien-sûr que je me souvenais. Je me rappelais de chaque moment passé à ses côtés. Je n’avais rien oublié. Chaque jour, chaque heure, chaque minute, chaque seconde.. Tout était gravé dans ma mémoire. Pourtant j’aurais voulu oublier, comme les humains. J’aurais voulu avoir une mémoire humaine, pas assez grosse pour tout contenir, qui oublie au fur et à mesure, et qui arrive à oublier certaines choses trop douloureuses. Dans ce cas, aurais-je oublié mes moments passés avec elle ? Était-ce nos moments passés ensembles et la nostalgie que cela m’apportait qui était douloureux, ou bien juste le fait de savoir que c’était de l’histoire ancienne et que plus jamais nous ne nous retrouverons ?

Je sentais son regard sur moi, et la regardais. Elle me fixait, son regard était doux, remplit de tendresse. Cela me rappela la première fois que nous nous étions embrassés. Après notre premier baiser, elle avait posé ses mains douces et chaudes sur mes joues et avait plongés ses petits yeux noisette dans les miens. Son regard était si doux, si chaleureux. Mais c’était de l’histoire ancienne, cela appartenait à son passé, à sa vie d’humaine. Je détournais le regard et reportais de nouveau mon attention sur la photo collée sur son mur.
« Peut-être que je dois me battre pour ce que je veux le plus, peut-être que tu devrais te battre plus aussi et ne pas baisser les bras. Et peut-être que tu devrais avoir confiance en ce que je suis devenue, et non le jouet cassé que j’ai l’impression d’être à tes yeux, Stefan.. »

Peut-être que je devrais me battre plus ? Je croyais être en train de rêver. Comment pouvait-elle dire ça ? Après tout ce que j’avais fait pour elle ! J’avais tellement sacrifié pour elle. Et je m’étais battu. Je m’étais battu contre mon propre frère pour elle. Lorsque j’avais perdu mon humanité, c’est grâce à elle que je l’avais retrouvé. Je m’étais battu pour pouvoir être de nouveau près d’elle. Je m’étais battu pour qu’elle reste avec moi et non pas avec Damon. J’avais tout fait pour elle. J’avais essayé de lui faire entendre raison, de lui faire comprendre qu’il n’était pas bon pour elle.
Elle se faisait des idées, je ne la voyais pas comme un jouet cassé. Mais je n’y pouvais rien d’avoir peur comme ça. Je savais ce que la culpabilité faisait, je ne voulais pas qu’elle dérape et qu’elle vive ça. Je ne voulais pas qu’elle finisse comme moi. Hanté par ses victimes, dévorer par le remord et le regret. Je voulais qu’elle soit heureuse, comme quand elle était humaine. Je voulais revoir son sourire franc et plein de joie, je voulais la revoir maladroite à nouveau. Je voulais retrouver la Elena donc j’étais tombé amoureux et non pas ce qu’il reste d’elle. C’est-à-dire, un semblant de personne qui se croit indestructible et qui croit pouvoir sauver tout le monde.

« Je n’ai jamais baissé les bras Elena. Je n’ai jamais cessé de me battre. Mais toi, tu ne t’es pas battue ! Tu as préféré choisir la facilité. Tu as préférée choisir Damon parce que c’était plus facile pour toi, parce qu’il ne te faisait pas te sentir coupable du mal que tu aurais pu lui faire. Tu la choisis parce que c’était plus facile de te nourrir du sang humain plutôt que de te battre pour contrôler ta soif et de te nourrir de sang animal. Tu sais, parfois, certaines choses valent la peine de se battre. Mais je crois que, pour toi, nous n’en valions pas la peine »

Je la fixais avec intensité, je voulais qu’elle ressente ce que je ressentais à l’instant même. Je voulais qu’elle se rende compte que ce qu’elle avait fait était lâche et stupide. Je voulais qu’elle se rende compte que j’étais le bon frère, celui qu’il lui fallait...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elena Gilbert
Admin
avatar

Date de naissance : 22/06/1992
Localisation : Mystic Falls

Feuille de personnage
Espèce: Vampire
Code relations:
Relations:

MessageSujet: Re: Elena, we need to talk.   Dim 3 Mar - 18:28

Je regardais Stefan, je ne savais pas trop quoi lui dire, en fait, il était là en face de moi, et pourtant même si je ne m’en sentais pas capable j’aurais pu lui sauter dessus. Je me sentais bizarre car même si j’étais hanté par ce fameux lien avec Damon, j’avais de plus en plus l’impression qu’il en profitais vis-à-vis de Stefan, pour une fois qu’il avait ce qu’il voulait il en profitait, alors que Damon ne s’était jamais battu pour moi enfin, il laissait les choses se faire quoi. Alors que Stefan il s’était battu pour moi, et il se battait encore, il n’avait jamais contredit ce que je lui disais ou du moins il essayait de me mettre dans la bonne direction, et puis nos moments ensemble avait été si intense, et puis je me rappelle nos moments à deux, si j’avais encore un cœur il battrait à mille à heure, mais d’un côté je pourrais me mettre à fondre en larmes et pleurer comme une madeleine.

Il me regardait aussi, il semblait tellement déçu de me voir enfin c’est ce que j’avais l’impression, j’avais mal aussi de le voir dans cet état-là, quoi faire pour qu’il aille mieux. Je me tenais en face de lui assise sur mon lit, j’eu une légère mine défaite lorsqu’il n’a pas voulu s’asseoir à côté de moi, quoi faire pour lui faire comprendre que je serais toujours là même, enfin j’avais changé mais je savais de plus en plus ce que je voulais c’est fou mais même une semaine loin de lui m’avait pensé une éternité, et si je pouvais me battre contre ce lien, comme lui s’était battu contre sa contrainte, si c’était enfin possible, et que j’avais besoin de volonté.
Il avait tellement raison j’avais choisis la facilité de tomber dans les bras de Damon au lieu de me battre pour ce que j’éprouvais avant d’être une vampire, enfin pour lui quoi. Il était certain que je voulais rester maintenant ce que j’étais, je n’avais pas le choix, je n’étais pas invincible et je le savais, enfin j’étais vampire mais j’avais envie de rester la Elena d’avant, facile à vivre, douce et amusante, un peu comme Caroline qui était resté elle-même, elle m’avait beaucoup aidée au début, en tant que fille vampire et je ne pourrais jamais la remercier autant, et elle n’approuvait qui me changeait totalement.

« Je n’ai jamais baissé les bras Elena. Je n’ai jamais cessé de me battre. Mais toi, tu ne t’es pas battue ! Tu as préféré choisir la facilité. Tu as préférée choisir Damon parce que c’était plus facile pour toi, parce qu’il ne te faisait pas te sentir coupable du mal que tu aurais pu lui faire. Tu la choisis parce que c’était plus facile de te nourrir du sang humain plutôt que de te battre pour contrôler ta soif et de te nourrir de sang animal. Tu sais, parfois, certaines choses valent la peine de se battre. Mais je crois que, pour toi, nous n’en valions pas la peine »

Je me suis relevé suite à ce qu’il venait de dire, je savais qu’il n’avait jamais cessé de se battre et que c’était bel et bien été moi qui avait cédé à la facilité, et vis-à-vis du sang humain, il avait raison aussi, c’était lorsque Damon m’avait dit de me nourrir de sang humain à la chair elle-même que j’avais tout rejetais et que j’étais plus ou moins devenue malade. J’avançais doucement vers lui, posant une main tendrement sur sa joue, j’avais envie de lui parler de tout lui dire mais je ne m’en sentais pas la force pourtant je le pouvais.

« J’ai choisis la facilité car j’ai vus la douleur dans tes yeux à chaque moments que nous passions ensemble, j’avais peur de ne jamais être à la hauteur avec toi, alors que Damon m’a pris comme j’étais, peut-être parce qu’il se faisait une fierté de m’avoir vis-à-vis de toi qui souffrait. Mais là… »

Je pris une de ces mains pour la poser la où il y aurait pu y avoir un cœur, et là où j’étais sure que j’en avais un, que même morte j’aimais rester plus ou moins humaine, c’est d’ailleurs grâce à Stefan que je me battais pour mon humanité et pour mes amis.

« Il n’y aura que toi Stefan… Je ne sais pas ce que ce lien m’a fait et pourquoi je me suis tant laissé aller mais les erreurs tout le monde en font, Stefan… Et le mieux c’est de s’en rendre compte à temps, et si on recommençait ce soir ? »

Je le regardais ensuite en souriant, j’avais envie de me battre maintenant, du moins j’espérais qu’il aurait envie aussi pour moi et surtout pour nous.

« Salut, moi c’est Elena.»

J’eus un petit rire suite à ce que je venais de dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mystic-love.forumgratuit.org
Stefan Salvatore

avatar

Localisation : Mystic Falls

Feuille de personnage
Espèce: Vampire
Code relations:
Relations:

MessageSujet: Re: Elena, we need to talk.   Lun 4 Mar - 22:13



Stefan & Elena

« Elena, we need to talk.. »



Lorsque je lui dis que c’était elle qui ne s’était pas battue, elle se releva d’un bond et avança doucement vers moi. Elle posa sa main tendrement sur ma joue et me dit : « J’ai choisis la facilité car j’ai vu la douleur dans tes yeux à chaque moment que nous passions ensemble, j’avais peur de ne jamais être à la hauteur avec toi, alors que Damon m’a pris comme j’étais, peut-être parce qu’il se faisait une fierté de m’avoir vis-à-vis de toi qui souffrait. Mais là.. »
Comment pouvait-elle dire ça ? Je l’avais toujours prise comme elle était, je l’avais accepté, avec ses défauts, ses qualités, son passé, ses secrets, ses blessures. J’avais tout accepté d’elle, jusqu’à sa foutu relation ambigüe avec mon propre frère ! J’avais toujours accepté ses choix, ses décisions ! J’avais même accepté de sauver Matt avant elle quand elle me l’avait demandé. Et je pense que toutes mes souffrances étaient parties de là. Pour une fois j’aurais dû la contredire, j’aurais dû refuser de respecter ses choix et n’en faire qu’à ma tête. J’aurais dû la sauver elle en premier. J’aurais dû.. Et chaque jour de ma vie je regrette car c’est de ma faute, c’était à cause de moi s’il elle n’était plus humaine à présent. C’était de ma faute si elle était liée à Damon désormais. Et si elle était vampire, et si elle avait eu ses problèmes avec Jeremy. Ok, son frère était un chasseur mais si elle n’avait pas été vampire, il n’en aurait pas eu après elle. Et je savais que cette situation lui avait fait beaucoup de mal. Son frère était la seule famille qui lui restait et il ne pouvait pas se retrouver dans la même pièce sans que son instinct de chasseur le pousse à vouloir la tuer.

Elle prit une de mes mains et là posa sur son cœur. Je frissonnais à son contact, elle m’avait tellement manqué. A ce moment précis j’aurais voulu la prendre dans mes bras. J’aurais voulu sentir son corps chaud contre le mien. Mais je me retenais et elle enchaîna : « Il n’y aura que toi Stefan.. Je ne sais pas ce que ce lien m’a fait et pourquoi je me suis tant laissé aller mais les erreurs, tout le monde en fait Stefan.. Et le mieux c’est de s’en rendre compte à temps, et si on recommençait ce soir ? »
Je ne comprenais pas de quoi elle voulait parler. Elle voulait tout recommencer, et je le voulais aussi, mais était-ce possible ? Etait-ce possible d’effacer tout le mal que nous nous étions fait ? Etait-ce possible d’oublier toutes ses trahisons ?

Elle me sourit et me dit : « Salut, moi c’est Elena. » puis elle rigola.
A ce moment, mon cœur s’emballa. Son rire m’avait manqué. Et à ce moment je réalisais que nous étions plus forts que ça. Je réalisais que peut-être nous pourrions repartir à zéro elle et moi. Peut-être pourrions-nous saisir cette seconde chance que la vie nous offrait.
Pui je repensais à son fichu lien avec Damon, comment allions-nous faire ? Il nous était impossible de faire quoi que ce soit. Elle était liée à Damon, et quoi que l’on fasse ça ne changerait pas. Elle était liée à lui pour l’éternité.
J’aurais voulu lui répondre, j’aurais voulu rire avec elle, mais à la place je dis : « Elena, j’aimerais vraiment que l’on puisse recommencer moi aussi. Crois-moi j'aurais aimé. C'est tout ce que je désire. Mais on ne peut pas. Tu es liée à Damon, pour toujours. »
Lorsque je m’entendis prononcer ses mots je compris qu’il n’y avait plus rien à faire, pour toujours..



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elena Gilbert
Admin
avatar

Date de naissance : 22/06/1992
Localisation : Mystic Falls

Feuille de personnage
Espèce: Vampire
Code relations:
Relations:

MessageSujet: Re: Elena, we need to talk.   Mar 5 Mar - 12:19

« Elena, j’aimerais vraiment que l’on puisse recommencer moi aussi. Crois-moi j'aurais aimé. C'est tout ce que je désire. Mais on ne peut pas. Tu es liée à Damon, pour toujours. »

- Ah ce que je sache Stefan, je n’ai jamais entendu de toujours, rappelle-toi de cette fille que vous êtes allez voir en Caroline, oui je suis au courant, qu’elle n’a jamais cessé d’attendre Damon, mais moi c’est différent, elle n’a pas voulu se battre pour ce qu’elle aimait de plus au monde, elle n’a jamais éprouvé l’amour que j’ai éprouvé pour toi. Tu t’es battu pour ne plus être ce tueur Stefan, je peux en faire autant pour nous. Bonnie, m’a dis un jour que si j’avais assez de volonté pour combattre ce lien je pouvais y arriver, mais il faut la volonté.

Je le regardais je ne savais plus trop quoi faire, il semblait désespéré alors que moi à l’inverse je semblais déterminé, je me rappelais tous ces moments avec Stefan, notre relation était épique comme l’avait si souvent dit Caroline, notre histoire ne pouvait pas se terminer comme cela. A l’heure d’aujourd’hui j’étais même prête à demander à Damon de me rendre ma liberté s’il le fallait. Je voyais dans son regard qu’il n’y avait aucune chance, enfin j’apercevais cependant une lueur d’espoir, il avait surement l’impression que je ne tiendrais pas le coup et que je retournerais dans les bras de Damon mais ce n’était pas mon genre, quand j’avais une idée en tête je ne l’avais pas ailleurs. J’étais plus ou moins en colère mais disons plutôt déçu par ses propos, je m’avançais vers lui le poussant délicatement sur mon lit tout en montant sur lui afin de pouvoir lui faire entendre raison.

- Cette fille n’avait pas envie d’oublier Damon, et elle n’avait personne, alors que moi je t’ai toi Stefan, et je t’aime. Alors ou tu continus de faire le déçu en disant qu’il n’y a pas d’espoir, ou tu affrontes la réalité en face en prenant cette chance qui s’offre à nous ou autant prendre un pieu et me l’enfonçais en plein cœur, car si je n’ai aucune chance de rester avec toi autant en finir ici.

J’étais sincère dans ce que je disais car je ne voyais pas d’autre façon de vivre si je ne pouvais pas rester avec lui, peut-être il avait raison vis-à-vis de Jeremy, mais tout c’était arrangé maintenant, il avait su prendre le dessus sur ses antécédents de chasseur comme moi je pouvais en faire de même vis-à-vis de ce lien. Je le regardais dans les yeux en étant sur lui, il devait voir dans mon regard que je paraissais déterminé à ne pas nous laisser tomber mais à bien vouloir persévérer sur un nous, différents mais meilleur.

- Peut être que j’aurais la chance de prendre cette cure Stefan, mais ce ne sera qu’avec toi que si j’ai un espoir de vivre humaine à tes côtés, et si il n’y en avait pas alors je continuerais tout de même une éternité à tes côtés, tu crois que je tiendrais ces propos si je ne pouvais pas détourner ce lien ? Arrête, de te sous-estimés, je suis peut être différente aujourd’hui, mais je suis toujours moi, celle qui es d’abord tombé sur ce magnifique Stefan « de dos » ce jour-là, à la rentrée, celle qui t’a accepté comme tu étais, même malgré ma ressemblance avec Katherine, j’avoue j’ai flippée au début, celle qui s’est donné à toi pour sa première fois, qui t’a accepté comme vampire. Je me suis battu contre cette foutu contrainte de Klaus pour que tu retrouves ton humanité, parce que je t’aime Stefan, parce que ces deux semaines m’ont paru une éternité sans toi, et que je savais que tu viendras frapper à cette porte ce soir. Parce que depuis le début, il n’y a eu que Stefan et Elena.

Je le regardais toujours allongé sur mon lit, j’en avais dit beaucoup certes, mais cela m’avais fait énormément de bien j’avais pu me défoulé et dire tout ce que j’avais sur le cœur. J'approchais ensuite mon visage du sien, et portais mes lèvres aux siennes, s'en suivit un baiser doux et tendre auquel il ne mit pas fin bien au contraire, il se laissa faire, mais je sentais une envie dans ses yeux, cela me fis sourire, il n'avait pas perdu espoir en nous jamais, tout comme moi.

- Je vais te le dire combien de fois que Je t’aime Stefan, parce que si c'est le pris à payer, je suis partante d'écoper de cette peine…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mystic-love.forumgratuit.org
Stefan Salvatore

avatar

Localisation : Mystic Falls

Feuille de personnage
Espèce: Vampire
Code relations:
Relations:

MessageSujet: Re: Elena, we need to talk.   Dim 10 Mar - 21:21



Stefan & Elena

« Elena, we need to talk.. »


« A ce que je sache Stefan, je n’ai jamais entendu parler de toujours, rappelles-toi de cette fille que vous êtes allés voir en Caroline. Oui, je suis au courant qu’elle n’a jamais cessé d’attendre Damon, mais moi c’est différent, elle n’a pas voulu se battre pour ce qu’elle aimait le plus au monde, elle n’a jamais éprouvé l’amour que j’ai éprouvé pour toi. Tu t’es battu pour ne plus être ce tueur Stefan, je peux en faire autant pour nous. Bonnie m’a dit un jour, que si j’avais assez de volonté pour combattre ce lien je pouvais y arriver, mais il faut de la volonté. »

Elle me fixait, son regard était déterminé. Je pouvais voir de l’espoir dans ses yeux. Je retrouvais la Elena déterminée et insupportablement bornée que j’aimais. Elle était vraiment adorable de vouloir se battre pour moi, mais le lien était une chose tellement forte. Même cette fille de Caroline aurait continué à attendre Damon si non n’étions pas allés la voir pour lui rendre sa liberté. C’était tout de même insensé ! Elle avait passé des années dans ce quartier à attendre le retour de Damon sans jamais se battre pour l’oublier.
Mais peut-être qu'Elena était plus forte et plus déterminée que cette fille ? Peut-être aurait-elle la force de vaincre ce lien après tout. La voir aussi déterminée me redonnait espoir. Elle s’approchait de moi quand je lui dis :
« Elena, il faut beaucoup de détermination pour pouvoir.. »
Je n’eus pas le temps de finir ma phrase, elle me poussa doucement sur son lit et grimpa sur moi. Elle était si près que j’aurais pu l’embrasser, mais je me contrôlais et la regardais. Elle planta son regard dans le mien et me dit :
« Cette fille n’avait pas envie d’oublier Damon, et elle n’avait personne, alors que moi je t’ai toi Stefan, et je t’aime. Alors ou tu continues de faire le déçu en disant qu’il n’y a pas d’espoir, ou tu affrontes la réalité en face en prenant cette chance qui s’offre à nous. Ou autant prendre un pieu et me l’enfoncer en plein cœur, car si je n’ai aucune chance de rester avec toi, autant en finir. »

Au fond elle n’avait pas tort, cette fille s’était accrochée à Damon. Elle n’avait pas de famille, pas d’amis. Elle était seule, elle n’avait aucun but dans la vie à part attendre Damon. Mais si Elena voulait vraiment se battre alors je resterai à ses côtés et je la soutiendrai, comme je l’avais toujours fait. Jamais je ne la laisserai tomber, je ne baisserai jamais les bras. Je devais oublier ce qu’il s’était passé entre elle et Damon, je le devais, pour moi, pour elle, pour nous.. Et comme toujours, elle avait réussis à me convaincre. Je voyais dans son regard qu’elle était persuadée d’y arriver.
J’avais toujours cru en elle. C’est elle qui ne croyait plus en rien. Mais maintenant qu’elle avait retrouvé son assurance, j’avais retrouvé ma Elena. Cette Elena dont j’étais tombé amoureux. J’aurais voulu lui dire qu’elle m’avait convaincu, mais elle ne m’en laissa pas le temps et reprit :
« Peut-être que j’aurais la chance de prendre cette cure Stefan, mais ce ne sera qu’avec toi, que si j’ai un espoir de vivre humaine à tes côtés. Et s’il n’y en avait pas, alors je continuerai tout de même une éternité à tes côtés. Tu crois que je tiendrais ces propos si je ne pouvais pas détourner ce lien ? Arrêtes de te sous-estimer, je suis peut-être différent aujourd’hui, mais je suis toujours moi. Celle qui est d’abord tombé sur ce magnifique Stefan « de dos » ce jour-là, à la rentrée. Celle qui t’as accepté comme tu étais, même malgré ma ressemblance avec Katherine. J’avoue j’ai flippé au début, celle qui s’est donné à toi pour sa première fois, qui t’a accepté comme vampire. Je me suis battue contre cette foutue contrainte de Klaus pour que tu retrouves ton humanité, parce que je t’aime Stefan. Parce que ces deux semaines m’ont paru une éternité sans toi, et que je savais que tu viendrais frapper à cette porte ce soir. Parce que depuis le début, il n’y a eu que Stefan et Elena. »

Elle m’avait touché. Alors c’était vrai, la Elena dont j’étais amoureux était toujours là, et elle était bien déterminée à se battre. Je m’apprêtais à lui répondre quand elle s’approcha doucement de moi. Mes mots se perdirent dans ma gorge, mes idées s’emmêlèrent. Elle était tout près de moi, je pouvais sentir son souffle sur mon visage. Puis elle m’embrassa, c’était un baiser doux, chaleureux. C’était d’un baiser d’Elena Gilbert. Je ne la repoussais pas et savourais cet instant. Je me sentais revivre. Pour une fois, depuis très longtemps, j’étais heureux, j’étais bien. Le contact de ses lèvres contre les miennes avait répandu, dans mon corps, une onde de chaleur.
« Je vais te le dire combien de fois que je t’aime Stefan, parce que si c’est le prix à payer, je suis partant d’écoper de cette peine. » me dit-elle.

Je me redressais, elle était toujours assise sur moi et me regardais, attendant une réaction de ma part. Je souris et dis :
« C’est bon ? Je peux enfin parler ? » lui demandais-je amusé.
Elle se mit à rire, c’était un rire gêné. Mais cela me faisait tellement plaisir de la voir ainsi. Je continuais :
« J’ai toujours cru en toi Elena Gilbert, depuis le tout début. Depuis que tu m’as accepté tel que j’étais. J’ai toujours su que c’était toi. Je l’ai compris dès que nos regards se sont croisés. Et je sais que tu es capable de combattre ce lien, parce que je te connais Elena, je sais à quel point tu es forte et déterminée. Je sais ce dont tu es capable. Je n’ai jamais cessé de croire en toi, car même lorsque tu étais avec Damon, je voyais dans tes yeux cette étincelle. La même étincelle que lorsque tu m’as demandé de me battre contre la contrainte de Klaus. Et je suis désolé de ne pas t’avoir parlé de cette fille de Caroline, mais lorsqu’avec Damon on a découvert que le lien ne pouvait être brisé, j’ai laissé Damon prendre les choses en mains. Je savais que je ne pourrais rien faire même si c’était tout ce que je souhaitais. Mais si ce soir je suis là Elena c’est parce que j’ai laissé mes pieds me guider pendant que mes pensées vagabondaient. Et je suis arrivé là, parce que tout me ramène à toi. Tu es dans ma tête à chaque instant, et pour rien au monde je ne voudrais te perdre. C’est pour ça que je serai toujours là pour toi, je te soutiendrai, je t’aiderai à te battre contre ce foutu lien. Je ne te laisserai pas. Plus maintenant, je te le promets. »

Elle avait baissé la tête lorsque j’avais parlé de Damon, alors je lui relevais le menton, pour qu’elle puisse me regarder. Je caressais ses cheveux et posais ma main sur sa joue. J’approchais mon visage du sien et plantais mon regard dans le sien. Et avant même qu’elle ait pu ajouter quelque chose, je repris d’une voix douce :
« Je me battrai pour toi Elena, pour te récupérer, pour nous. Parce que depuis le début il n’y a eu que toi, et parce que je t’aime. »
Je l’embrassais une nouvelle fois. Son baiser était doux et plein d’amour. Elle passait ses mains autour de mon cou et je posais mes mains dans son dos. Puis, à une vitesse vampirique, je la retournais et me retrouvais au-dessus d’elle. Je l’embrassais une dernière fois et lui dis :
« Je crois en vous mademoiselle Gilbert. »
Et je lui souris en enlevant une mèche de cheveux de son visage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elena Gilbert
Admin
avatar

Date de naissance : 22/06/1992
Localisation : Mystic Falls

Feuille de personnage
Espèce: Vampire
Code relations:
Relations:

MessageSujet: Re: Elena, we need to talk.   Lun 11 Mar - 17:55

« Elena, il faut beaucoup de détermination pour pouvoir.. »

« Chutt, tais-toi, j’en ai, j’en aurais et j’en ai toujours eu, j’ai eu de la détermination le jour où j’ai appris ce que tu étais, et je n’ai jamais cessé. »

Je le fis se taire tout en l’embrassant un long baiser, mais surtout un recommencement, le premier depuis très longtemps, depuis même juste après ma transformation, alors c’est pour dire que ça m’avait manqué, Damon était fougueux et passionné dans ses baisers, mais Stefan pouvait être les deux à la fois c’est ce que j’aimais chez lui, je le savais.

« C’est bon ? Je peux enfin parler ? »

Suite à ce qu’il venir de dire comme quoi il aimerait prendre la parole enfin, je me suis mise à rire car il est vrai j’avais fait un très long discours, et ne lui avait pas vraiment laissé le temps de dire grand-chose, je le regardais en souriant, prête à écouter tout ce qu’il avait à dire, après tout, cela ne pouvait être que décisif. Je lui fis un signe oui de la tête attendant ce qu’il pouvait bien me dire.

« J’ai toujours cru en toi Elena Gilbert, depuis le tout début. Depuis que tu m’as accepté tel que j’étais. J’ai toujours su que c’était toi. Je l’ai compris dès que nos regards se sont croisés. Et je sais que tu es capable de combattre ce lien, parce que je te connais Elena, je sais à quel point tu es forte et déterminée. Je sais ce dont tu es capable. Je n’ai jamais cessé de croire en toi, car même lorsque tu étais avec Damon, je voyais dans tes yeux cette étincelle. La même étincelle que lorsque tu m’as demandé de me battre contre la contrainte de Klaus. Et je suis désolé de ne pas t’avoir parlé de cette fille de Caroline, mais lorsqu’avec Damon on a découvert que le lien ne pouvait être brisé, j’ai laissé Damon prendre les choses en mains. Je savais que je ne pourrais rien faire même si c’était tout ce que je souhaitais. Mais si ce soir je suis là Elena c’est parce que j’ai laissé mes pieds me guider pendant que mes pensées vagabondaient. Et je suis arrivé là, parce que tout me ramène à toi. Tu es dans ma tête à chaque instant, et pour rien au monde je ne voudrais te perdre. C’est pour ça que je serai toujours là pour toi, je te soutiendrai, je t’aiderai à te battre contre ce foutu lien. Je ne te laisserai pas. Plus maintenant, je te le promets. »

J’allais répondre au petit texte improvisé qu’il venait de dire, ce qu’il venait de dire me fit couler une larme sur la joue, c’était tellement beau et vrai surtout. Je savais aussi que tout me ramener à lui et le seul avec qui j’avais vraiment des souvenir inoubliables c’était lui, lui qui m’avais soutenue quand j’avais perdu mes parents, lui qui était là à mon reveil pour ma transformation, et surtout lui qui avait essayé de me ramener à la raison, j’étais prête à écouter ce qu’il aurait à me dire et surtout je m’en sentais la force.

« Je me battrai pour toi Elena, pour te récupérer, pour nous. Parce que depuis le début il n’y a eu que toi, et parce que je t’aime. »

« « Oh si je pouvais, je t’épouserais tiens.» Je me suis mise à rire, amusé.

Il m’embrassa tendrement et avec une telle délicatesse que cela me fis frissonner ce qui était rare de moi en général. Lorsque je l’ai entendu dire qu’il se battrais pour moi et pour me récupérer cela me fis chaud à ce qu’il me restait de cœur, car il n’en n’avait pas besoin j’étais plus ou moins déjà sienne depuis le début.

« Je crois en vous mademoiselle Gilbert. »

« Je l’espère bien, et vous avez intérêt, monsieur Salvatore. Et vous avez intérêt à vous réveiller, j’aime quand tu es déterminé et surtout t’es sexy quand tes en colère Stefan, j’ai remarqué ça aussi. »

Je le retrouvais mon Stefan, bien sûr je n’étais plus vraiment la même mais je voulais qu’on recommence mais plus en tant que humaine et vampire, mais en tant que vampire tout les deux, comme Lexi l’avait fait avec l’amour de sa vie, c’était un peu ce qu’ils nous arrivait à lui et moi. Je lui dis un grand sourire lorsqu’il se mit à me dire qu’il croyait en moi, si j’avais pu tout oublier ce qu’il s’était passé et nos problèmes, je crois que je ne l’aurais pas fait car c’était bel et bien aussi grâce à tout cela que nous nous étions forgés, et rien n’était impossible contre nous, même ce lien qui tentait de nous séparer. Je savais que personne n’y arriverai et je m’en faisais la promesse, comme je pouvais lui faire à lui aussi. Il se retrouvait maintenant au-dessus de moi, je le regardait, plongeant mon regard dans le sien, il n’y avait pour ainsi dire que lui et moi, mais surtout dans cette chambre oui, et dans nos cœurs aussi. Je souris suite à ce que je venais de lui dire, ma phrase était pour ainsi dire significative, lui qui s’était tant retenu lorsque j’étais encore humaine, il n’avait plus vraiment de raison de le faire maintenant, et je voulais faire sortir le second Stefan, pas le boucher sanguinaire, mais un petit mélange des deux, doux et sauvage à la fois, j’en avais déjà des idées. J’attrapais le col de son tee shirt pour lui susurrer quelque chose à l’oreille.

« Et je tiens à te dire, à l’avenir, que je suis plus aussi fragile qu’avant.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mystic-love.forumgratuit.org
Stefan Salvatore

avatar

Localisation : Mystic Falls

Feuille de personnage
Espèce: Vampire
Code relations:
Relations:

MessageSujet: Re: Elena, we need to talk.   Ven 5 Avr - 22:33



Stefan & Elena

« Elena, we need to talk.. »


Lorsque je lui dis que je croyais en elle, elle me fit un grand sourire. J’aurais voulu la garder dans mes bras pour toujours, la protéger, l’aider à avancer. J’aurais voulu l’aider à traverser cette épreuve, qu’elle en ressorte plus forte. J’aurais voulu que rien ne change entre nous, que rien ne soit briser.

« Je l’espère bien, et vous avez intérêt, monsieur Salvatore. Et vous avez intérêt à vous réveiller, j’aime quand tu es déterminé et surtout t’es sexy quand tes en colère Stefan, j’ai remarqué ça aussi. »

Je ne m’en rendais compte que maintenant, mais Elena était la seule personne dont j’avais vraiment besoin à mes côtés. J’avais ressentis le manque de sa présence mais pas autant que maintenant. J’avais l’impression de voir ces derniers mois loin d’elle avec beaucoup de recul, comme s’ils appartenaient à une autre vie, comme si elle et moi n’étions plus les mêmes personnes désormais. Évidemment, que nous n’étions plus les mêmes personnes, nous avions changé, nous avions évolués, nos sentiments avaient évolués. Si nous pouvions passer au-dessus de ça, si notre couple survivait à cette terrible épreuve, alors nous pourrions survivre à tout !

J’étais désormais au-dessus d’elle, elle plongea son regard dans le mien. Je distinguais dans ses yeux tout ce qu’elle ressentait pour moi, mais je ne pouvais plus entendre son cœur battre, et celui m’attrista quelques secondes. Puis je me ressaisis et lui caressais la joue du bout de mes doigts.
Elle attrapa le col de mon tee-shirt et m’attira à elle pour me susurrer quelque chose à l’oreille.

« Et je tiens à te dire, à l’avenir, que je ne suis plus aussi fragile qu’avant.»

Elle me sourit malicieusement, et je lui rendis son sourire. Elle avait les yeux remplis d’étoiles, comme les yeux des enfants. Enfin je retrouvais ma Elena, la Elena dont j’étais tombé amoureux.
Je l’embrassais de nouveau, au début doucement, puis notre baiser devint plus rapide, plus langoureux. Je me redressais par habitude pour ne pas la blesser, et elle s’assit sur moi. Elle m’embrassa de nouveau, elle avait envie de moi et j’avais envie d’elle. Ses yeux devinrent noirs de désir. Je la rapprochais de moi. Elle posa les mains sur mon torse et enleva mon tee-shirt. Je posais les mains dans le bas de son dos sous son tee-shirt.
Puis le téléphone sonna. Elle le prit et s’apprêtait à raccrocher puis vu que c’était Damon et me le passa. Je l’embrassais rapidement, me levais et m’éloignais d’elle de manière à ce qu’elle ne puisse pas m’entendre.

« Damon ? Qu’est-ce qu’il se passe ? Le bal ? Non, je viens pas. Pas le choix ? Pourquoi ? Le rem.. Ha d’accord. Là ? Bah rien. Dehors, ouais. Ok, bah je vais passer alors. »

Je me tournais vers Elena avec un grand sourire.

« Tu as quelque chose de prévu ce soir ? » et avant même qu’elle ne me réponde je continuais « Bien, et bah tu vas m’accompagner au bal princesse. »

Je savais qu'elle aillait me demander des détails sur l'appel, mais je préférais ne pas lui en laissant le temps. D'après Damon, notre chance d'attraper le remède se trouvait au bal. Mais Elena n'accepterait jamais de m'y accompagner si elle savait ça..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Elena, we need to talk.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Elena, we need to talk.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Agréable compagnie [ Elena ]
» Bill Clinton : Talk is Money (al konprann se piyay!)
» L'Atelier d'Elena
» Ce que je veux ? [PV Elena] TERMINER
» Chacun a en lui son petit monstre à nourrir [PV Elena]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Vampire Diaries :: Mystic Falls :: Logements :: Maison des Gilbert-
Sauter vers: